Recherche




Contact
réseaux sociaux :
Pour vous ...
ce site apporte plutôt :
 
des questions
des réponses
une motivation
rien d'utile
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

changement.jpgApprofondir - La responsabilité vibratoire

 

 

                                       Nous créons à chaque instant les paramètres de réalités résultant du fonctionnement de notre mental, par le biais de nos désirs, nos projets, nos volontés, nos décisions, notre sens du devoir, des obligations..., et notre état émotionnel du moment viendra teinter, parfois fortement, ce processus incessant. Ainsi construisons-nous sans relâche pour nous-mêmes et en y entraînant le plus souvent les autres, des faisceaux de conséquences, en pensant, puis agissant. De ce chaos interactif peuvent parfois ressortir des occurrences heureuses, des aboutissements jugés satisfaisants, ou à l'inverse des situations dramatiques ... "Ainsi va la vie", dit-on.

                                                          De même, et cela est plus subtil et parfois difficile à admettre au moment, nous élaborons à chaque instant les réalités qui nous traversent, ce qui nous arrive, par le biais des perceptions puis de la compréhension que nous avons de ces réalités et de nous-mêmes : nous les appréhendons et les interprétons à notre façon, au moyen de nos caractéristiques mentales, pour pouvoir définir ce qui se passe, dans une représentation qui constituera la réalité perçue. Le contexte émotionnel interviendra alors pour transformer cette perception en réalité vécue. Cette démarche continuelle et personnelle a pour résultat d'engendrer des alliances ou des contradictions, des accords ou des combats, selon le degré de concordance ou d'opposition, de partage ou de rejet, de notre  "réalité" confrontée avec celle ... des autres.

                                                          Toute réalité s'avère donc relative et illusoire car fabriquée, relevant totalement dans notre approche habituelle et généralisée ( on pourrait même dire : inconsciente ), d'un fonctionnement mental quasi automatique et incessant. Pour cette raison, les caractéristiques vibratoires de l'activité mentale apparaissent déterminantes dans tout le processus d'élaboration de la réalité, et l'idéal semble de n'en générer aucune qui ne soit en phase, grâce à l'être intérieur, avec ce qui est : agir en conscience, non pas du point de vue moral, mais par la mise en relation effective et permanente du mental avec la conscience ...

                                                          Au plan collectif il en va de même et, véritablement, nous co-créons (concept cher à Lilou MACE du site : La télé de Lilou), la réalité du monde. Cette réalité résulte directement du niveau vibratoire global de l'humanité, à toutes les époques de son histoire. Bien comprendre cela, ou mieux, le ressentir, c'est prendre conscience de notre responsabilité vibratoire, collective et personnelle. Ce phénomène essentiel revêt une importance cruciale et mérite d'être considéré très sérieusement.

                                                          Qu'adviendrait-il si nous parvenions à générer les réalités autrement qu'à partir de nos interactions mentales personnelles et collectives habituelles, tout juste canalisées par les lois et coutumes sociales du moment, elles-mêmes résultant du processus et le plus souvent mises en place pour protéger un peu les personnes, mais surtout des intérêts et des pouvoirs : un ordre établi, évidemment relatif et contesté ? De toute évidence, il se produirait : un changement ! ... C'est dans cette perspective que les « énoncés du changement » nous invitent à (re)découvrir un fonctionnement mental aux caractéristiques vibratoires placées en phase avec la conscience qui favorise une prise en compte du réel, et de ce fait génère des réalités cohérentes.

                                                          Les réalités cohérentes sont tout aussi illusoires et relatives que les autres : elles restent fabriquées par le mental avec ses caractéristiques, ses limites perceptives et conceptuelles, mais et c'est là une différence essentielle, du fait de leur mode d'élaboration dans le lien établi par l'être intérieur entre le mental et la conscience de ce qui est, elles ne s'établissent plus seulement sur le mode réactionnel, en fonction des émotions, des jugements, des spéculations ou des procédures du mental, mais s'y organisent, s'y coordonnent, s'y développent à partir d'un sens profond et universel qui va opérer, en lien avec le réel, une harmonisation de ce fonctionnement. Tout se trouvant relié par la conscience, l'accès à cette constante modifie considérablement le fonctionnement mental et le comportement. Il en résulte un apaisement, une lucidité de pensée et d'action, des relations interpersonnelles facilitées et un rapport au monde pertinent. La diversité des différences et caractéristiques individuelles, culturelles et sociétales demeurent et c'est heureux, mais un équilibre fonctionnel éclairé se crée. Des réalités bénéfiques pour tous peuvent enfin voir le jour dans une relation adaptée aux autres et à l'environnement.

                                                          Vérifier, confirmer, valider cela reste aisé et il suffit de commencer à expérimenter le ressenti pour en percevoir les effets. "Je suis ce qui est." ( é. 126-127 ) démontre dans cette démarche toute son importance et son sens. Notre responsabilité vibratoire devenue évidente et comprise constitue une motivation de choix pour évoluer. Il ne s'agit pas ici de s'efforcer ou se contraindre artificiellement à n'émettre que des pensées positives, même si les visées vibratoires d'une telle option semblent très appréciables, mais d'aider naturellement le mental à s'orienter vers l'ouverture à la conscience, au moyen du ressenti provenant de l'être intérieur. Cette dynamique, simple et profonde, suffit à initier le changement. Ainsi pouvons-nous avec simplicité et efficacité, dans le présent de chaque instant, assumer cette responsabilité vibratoire fondamentale que nous partageons tous, dont dépend le bonheur des futurs possibles.

 

                                                                                      
                                                                                                                         Terre, Globe, Protection, Planet                                                                        

  
  
 


Date de création : 08/04/2014 @ 16:22
Dernière modification : 16/07/2016 @ 10:15
Catégorie : Approfondir
Page lue 736 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


  Menu
à propos des énoncés

Fermer Commentaires

Fermer Conscience pratique

Fermer Trois portes

Fermer Une pensée par jour

Suppléments

Fermer Approfondir

Fermer Documents

Fermer Textes

Fermer Traits d'humour

Fermer anniversaires


Texte à méditer :  

 " Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. "  François Rabelais -Pantagruel-  

  " On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux. "  Antoine de Saint Exupéry -Le Petit Prince -   

" Il faut cultiver notre jardin. "  Voltaire - Candide -   

                       


              - Pour tout message, ou l'organisation d'interventions (gratuites et à la demande) : conférences, pratique, groupes de parole, ... merci d'envoyer vos courriels à l'adresse mail du site :  changement@lilo.org

 

                                                                                                                                                                                               changement.jpg

                                                                                                                                                                                       - site non commercial -

                                                                                                                                                                                                    _______


^ Haut ^