Recherche




Contact
réseaux sociaux :
Pour vous ...
ce site apporte plutôt :
 
des questions
des réponses
une motivation
rien d'utile
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

changement.jpgApprofondir - Les obstacles

 

               

                                                       Les obstacles sur le chemin d'accès à la conscience peuvent paraître innombrables. Inutile de chercher à en dresser la liste sans fin. Néanmoins, ils semblent se regrouper en deux catégories distinctes, ce qui en rend l'approche plus abordable. Ainsi on pourra considérer les obstacles résultant du mental et de son fonctionnement et ceux relevant, dans l'expérience, de l'approche même de la conscience. Bien évidemment tous ces phénomènes, parfois pénibles à vivre, ne sont en définitive que les fruits illusoires de notre mental en action et n'ont rien à voir avec la conscience elle-même. Identifier les obstacles rencontrés pour ce qu'ils sont s'avère d'ailleurs fort utile lorsqu'on souhaite les dépasser.

                                                           Notre état émotionnel influence considérablement l'orientation de notre fonctionnement mental et peut se révéler incompatible avec un quelconque accès à la conscience. C'est pour cette raison que l'un des sceaux du Dharma spécifie que toute émotion est source de souffrance. De même, l'activité intellectuelle, la réflexion focalisent le fonctionnement mental vers des niveaux vibratoires bien différents de celui de la conscience. Lorsqu'on souhaite le changement et qu'on désire pour cela placer l'être intérieur en mesure d'éclairer le mental, en permanence, il est tout à fait utile de se rendre compte du plan vibratoire lié à l'activité intérieure, et donc de se mettre en position d'observateur de soi-même, de témoin, ceci non pas dans une démarche nombriliste, mais pour apprendre à ne plus se laisser contrôler sans le savoir, à ne plus être dépassé sans s'en rendre compte et finalement subir ses états émotionnels ou ses incessantes ruminations stériles mais automatiques. Ce simple regard sur ce qui se passe en soi semble nécessaire et s'avère à l'usage suffisant, car c'est un pas vers le ressenti, et donc une démarche vers l'être.

                                                           Ainsi, lorsque cela se produit, il n'y a pas à se formaliser d'être de mauvaise humeur, impatient, en colère, frustré, euphorique, déprimé, préoccupé, stressé, etc..., dès lors qu'on identifie cette réalité en soi en tant qu'observateur. Il suffira alors, à partir de cette position de témoin, de laisser monter le ressenti, laisser venir l'éclairage de l'être intérieur, pour qu'à la faveur de la sérénité et de la paix qui en découlent, le mental puisse se remettre en phase avec la vibration de la conscience. Cette façon d'aborder la multitude d'obstacles rencontrés dans notre confrontation aux réalités s'avère très efficace. Il est facile d'aider utilement ceux qui nous entourent en leur proposant d'essayer eux-mêmes. Cette démarche fait rapidement apparaître l'aspect relatif des réalités vécues et des conséquences réactionnelles qu'elles induisent, lorsque l'harmonisation permise par l'ouverture intérieure vient rétablir une fluidité de perception et d'action.

                                                           Les obstacles liés à l'approche même de la conscience peuvent, dans un premier temps, se montrer redoutables. En effet, l'expérience de la conscience remet très fortement en cause le mental qui, en conséquence, peut réagir en opposant des mécanismes de défense parfois puissants. Les émotions intenses éprouvées lors de situations de communion, d'éveil, de fusion, de moments privilégiés en relation avec l'être intérieur, entrent déjà dans cette démarche défensive en engendrant un sentiment de réussite, de fierté, une dilatation du moi, une jubilation mêlée d'excitation. Ces manifestations sont souvent suivies d'un sentiment d'abandon, de doutes, de frustration et de reprises en main intellectuelles sous forme de critiques, de réflexions "objectives", parfois d'oubli ou d'oblitération pure et simple de l'expérience, avec un retour factuel renforcé à la " réalité ", au " normal ". Eprouver de telles sensations peut devenir très déstabilisant. Il est alors urgent de se souvenir que tous ces phénomènes sont réactionnels et résultent d'une attitude de défense automatique du mental, en raison de  la menace de perte de l'ego, de l'identité et du rapport rationnel à la réalité que contiennent, de son point de vue, ces expériences " hors du commun ". Ces difficultés disparaissent peu à peu si l'on a soin de sécuriser le mental en se centrant dans l'expérience de la conscience, moins sur le plan émotionnel que sur le ressenti de paix sereine provenant de l'être intérieur, et surtout sur la modulation d'amour, propre à la vibration de conscience dans la dynamique du recevoir/donner qui stabilise, grâce à l'accès à l'être, le fonctionnement du mental. Il s'ensuit une détente et une fluidité dans la perception et le vécu des réalités qui conduisent naturellement le mental à faire un allié de l'être intérieur en acceptant et appréciant son éclairage.

                                                             Au fond, tous ces terribles obstacles sur le chemin ne sont pas réels et ne deviennent pénibles qu'en proportion de l'importance qu'on leur accorde lorsqu'on les rencontre. Il n'est d'obstacle sur la voie de la conscience que soi-même, dans la représentation et l'attachement que l'on porte à l'ego. Rien d'insurmontable en somme !


 


                                                                                                   

fleurs jardin fleurs autre 9 gif

                                                            


Date de création : 15/10/2013 @ 16:29
Dernière modification : 05/02/2015 @ 14:36
Catégorie : Approfondir
Page lue 717 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par annickpb_93E le 30/07/2014 @ 14:54

Bonjour,

Je suis tout a fait en phase avec la premiere partie du texte qui preconise un etat de Presence, d'Observation, concernant ce qui se passe en soi , sans porter de jugement, mais en l'acceptant totalement, ce qui entraine a mon avis le developpement de la Conscience, Le reste du texte m'a paru plus difficile et n'est sans doute pas encore de mon niveau de comprehension.

Merci

Annick


  Menu
à propos des énoncés

Fermer Commentaires

Fermer Conscience pratique

Fermer Trois portes

Fermer Une pensée par jour

Suppléments

Fermer Approfondir

Fermer Documents

Fermer Textes

Fermer Traits d'humour

Fermer anniversaires


Texte à méditer :  

 " Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. "  François Rabelais -Pantagruel-  

  " On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux. "  Antoine de Saint Exupéry -Le Petit Prince -   

" Il faut cultiver notre jardin. "  Voltaire - Candide -   

                       


              - Pour tout message, ou l'organisation d'interventions (gratuites et à la demande) : conférences, pratique, groupes de parole, ... merci d'envoyer vos courriels à l'adresse mail du site :  changement@lilo.org

 

                                                                                                                                                                                               changement.jpg

                                                                                                                                                                                       - site non commercial -

                                                                                                                                                                                                    _______


^ Haut ^