Recherche




Contact
réseaux sociaux :
Pour vous ...
ce site apporte plutôt :
 
des questions
des réponses
une motivation
rien d'utile
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

changement.jpgConscience pratique - L'air et l'eau

 

 

                                                           L'air et l'eau sont des éléments dont l'importance fondamentale appelle une prise en compte particulière, qui peut faciliter l'accès à l'être et l'ouverture à la conscience. En effet, notre corps se montre très sensible à ces composantes dont sa survie dépend. Dans les faits, un dialogue s'instaure en permanence entre les champs de conscience du corps et ceux de ces éléments indispensables. Aider le mental à percevoir ces relations, puis à s'ouvrir aux ressentis qui en résultent, est une porte sur la conscience, mais aussi sur soi-même, l'équilibre et la santé.

                                                           L'air et l'eau habitent totalement notre organisme. Les composantes de l'air dissous dans l'eau qui sert à l'élaboration des différents fluides du corps, pénètrent intimement la totalité des cellules. Une privation d'air ou d'eau, une anoxie ou une déshydratation, ont des conséquences désastreuses et rapidement fatales. Cependant, ces deux éléments prédominants ne constituent pas le corps, mais simplement, le traversent en permanence. D'ailleurs, dans la mort, notre corps les restitue, par " le dernier souffle ", puis le retour à " la poussière ". Sans l'air et l'eau, il ne reste que poussière.

                                                           Si ces deux fluides réussissent si bien à maintenir notre organisme en vie, c'est parce que ce sont d'extraordinaires vecteurs, non seulement de ressources élémentaires, mais également d'information, l'air et l'eau étant d'excellents conducteurs vibratoires. Ainsi, les gaz dissous comme l'oxygène, les nutriments et molécules nécessaires au continuel renouvellement des cellules de l'organisme selon les plans du code génétique, sont transportés sans interruption dans tout le corps et simultanément, la faculté essentielle de conduire les vibrations permet aux précieux fluides la prise en compte et le transfert d'information dans tout l'ensemble. C'est de la mise en relation incessante de l'information rattachée aux champs de conscience des éléments introduits dans le corps avec l'information rattachée aux champs de conscience de toutes les cellules du corps, que résulte le champ de conscience global de l'organisme d'où il tire sa cohérence dynamique fonctionnelle. Des dérèglements dans cette synergie engendreront des maladies, et inversement, les rééquilibrages à la source d'une guérison s'effectueront à ce niveau.

                                                            Nous vivons, totalement immergés dans l'air que nous respirons et l'eau qui nous imprègne, constituant principal de notre corps, au point qu'au lieu de considérer que ces éléments nous parcourent, nous pourrions tout aussi bien nous imaginer traversant ces fluides en permanence. De ce fait, nous baignons constamment dans le flot d'information qui en émane. En orientant notre mental vers l'être intérieur incarné, il sera donc possible d'accéder à ce flux d'autant plus aisément qu'il provient de nous-même. Il s'agit donc ici de se mettre à l'écoute de son corps ; une écoute par la conscience, pouvant même déboucher sur un dialogue.

                                                             Les énoncés du changement, ( é. 154 à 156 ), insistent sur l'importance d'une alimentation saine et l'efficacité des exercices respiratoires. Se centrer sur le ressenti lors de l'inspiration du " bon air ", si possible en pleine nature, en montagne, au bord de l'océan, au lever du soleil, au soir couchant, et ses effets dans tout le corps, constitue un point de départ. Procéder de même avec l'eau, si possible l'eau vive, l'eau de la cascade, de la source jaillissante, du torrent impétueux, l'eau fraîche, énergisée par le mouvement : boire l'eau en conscience, en ressentant son parcours et ses effets dans tout le corps. Contempler également les combinaisons infinies et mouvantes de l'air et de l'eau dans le ciel calme d'été, animé des volutes vaporeuses et changeantes, qui tantôt s'effacent tantôt se condensent... Ces situations donnent l'occasion de se connecter aux champs de conscience des fluides.

                                                             En se centrant ensuite sur les informations émanant de nos fluides internes, nous percevons rapidement une harmonie ou d'éventuelles discordances : c'est le mental qui, en phase avec le ressenti, perçoit et interprète l'information. On devient ainsi capable de repérer facilement et rapidement les bienfaits d'un état d'équilibre, d'harmonie, ou au contraire les signes d'une rupture annonciatrice de possibles problèmes de santé. Dans ce cas, on peut tout à fait tenter d'induire et transmettre simplement l'information de rééquilibrage par l'air et l'eau, en respirant et buvant en conscience. Il ne s'agit pas, à ce stade, de faire de la " médecine ", mais seulement d'observer ce qui se passe dans ce contexte, pour en tirer les conclusions.

                                                              L' importance de notre relation aux éléments air et eau accompagne toute notre existence, le plus souvent sans que nous en soyons conscients. En s'ouvrant au contraire, à ce qui est, dans cette relation fondamentale, on s'ouvre à la source même du fonctionnement du vivant, et au-delà, à la réalité de la conscience incarnée dans la vie.

 


 

                                                                                                                                       ________________

 


Date de création : 27/08/2013 @ 11:00
Dernière modification : 08/02/2015 @ 15:12
Catégorie : Conscience pratique
Page lue 713 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


  Menu
à propos des énoncés

Fermer Commentaires

Fermer Conscience pratique

Fermer Trois portes

Fermer Une pensée par jour

Suppléments

Fermer Approfondir

Fermer Documents

Fermer Textes

Fermer Traits d'humour

Fermer anniversaires


Texte à méditer :  

 " Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. "  François Rabelais -Pantagruel-  

  " On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux. "  Antoine de Saint Exupéry -Le Petit Prince -   

" Il faut cultiver notre jardin. "  Voltaire - Candide -   

                       


              - Pour tout message, ou l'organisation d'interventions (gratuites et à la demande) : conférences, pratique, groupes de parole, ... merci d'envoyer vos courriels à l'adresse mail du site :  changement@lilo.org

 

                                                                                                                                                                                               changement.jpg

                                                                                                                                                                                       - site non commercial -

                                                                                                                                                                                                    _______


^ Haut ^