Recherche




Contact
réseaux sociaux :
Pour vous ...
ce site apporte plutôt :
 
des questions
des réponses
une motivation
rien d'utile
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

changement.jpgConscience pratique - La pratique

 

 

                                  Les énoncés du changement et l'ensemble des textes du site montrent comment le réglage du fonctionnement mental sur les phases harmoniques de la vibration de conscience permet d'accéder au ressenti provenant du réel, et ainsi, de ne plus subir l'impact des réalités illusoires tout en rendant apte à générer des réalités qui, bien qu'illusoires elles-mêmes, se verront en cohérence avec ce qui est, capables de produire des effets bénéfiques.

                                   La pratique reste essentielle pour aider le mental à se mettre en phase avec l'être et y rester. Pour cette raison, elle ne peut s'envisager seulement comme un exercice à effectuer dans le but d'acquérir une compétence ou un entraînement pour réaliser une performance. Elle constitue plutôt une attitude et s'installe dans la permanence : un état d'esprit.

                                   Loin de construire un conditionnement, un dressage mental pour modéliser l'individu, elle représente au contraire un garde-fou et le plus sûr moyen de désaliénation du fonctionnement chaotique du psychisme avec ses conséquences en chaînes et les souffrances qui en résultent. La pratique ne bride pas la personnalité, elle libère la créativité, l'originalité, la spontanéité, l'authenticité de chacun. La pratique n'entrave pas, elle permet de retrouver aisance et fluidité, assurance et joie de vivre.

                                   La pratique s'élabore naturellement à partir de l'intention sincère de changement. Chacun se trouve donc en mesure d'introduire dans son comportement mental les outils ressentis comme pertinents pour ouvrir celui-ci à la conscience. Les énoncés du changement suggèrent la contemplation comme moyen direct, efficace, suffisant pour y parvenir. Cependant, la contemplation peut à priori sembler difficile à pratiquer en permanence au quotidien. Il est donc utile, en complément, de rechercher et mettre en place des démarches simples susceptibles d'aider le mental dans l'ensemble des activités de la vie de tous les jours afin d'aboutir à un fonctionnement favorable.

                                   Les éléments de pratique qui suivent découlent des approches mises en valeur par les différents thèmes abordés dans les textes consacrés aux énoncés du changement. Ils sont proposés ici à titre d'exemples. Il convient de le rappeler qu'ils ne sont pas à utiliser comme exercices mais relèvent d'un état d'esprit, d'une attitude mentale. Ces éléments de pratique peuvent être considérés séparément ou utilisés simultanément. Le plus pertinent semble de les faire se relayer selon la perception intuitive du besoin du moment ... Ils s'articulent autour de trois aspects complémentaires à prendre en compte :

- le recentrage  - le "contrôle"  - le (re)-phasage.


 

 

           - Le recentrage


 

                                    Il s'agit du recentrage sur l'instant, l'instant présent, celui qui passe où tout se passe et où il convient de pouvoir s'installer pour être.

                                   Cet instant représente bien sûr une réalité illusoire, coincé entre un passé dont il résulte, où s'entassent la représentation en souvenirs de tout ce que furent ces instants présents préalables, et ce futur qui en dépend où s'annoncent en possibles tous les instants futurs à venir. Cet instant présent, irréel, si éphémère, n'en contient pas moins toute cette charge mentale qui peut s'avérer parfois si lourde. Pour cette raison, l'instant qui passe se trouve le plus souvent encombré par notre rumination mentale faite de projections et de spéculations sur le passé ou le futur, qui consomme une énergie psychique considérable, pouvant aller jusqu'à l'épuisement.

                                    Le recentrage sur ce qui se passe ici-maintenant libère le mental de cette activité parasite et lui permet d'appliquer ses ressources à la seule situation présente. On peut parvenir à ce recentrage en restant pleinement attentif à l'action en cours dans toutes ses composantes, en se centrant sur ce que l'on est en train de faire. Les pratiques de "la respiration consciente", "la marche consciente" relèvent de cette approche. 


 

           - Le "contrôle"


 

                                    Il s'agit moins de s'ériger en contrôleur de son activité mentale que de se placer en situation permanente d'observateur bienveillant pour déceler rapidement les pensées dont les vibrations nocives liées à un fonctionnement mental quasi automatique, problématique, envahissant, le plus souvent chargé d'émotions, coupent de l' accès à l'être intérieur. Le fait de parvenir à se tenir informé de ce fonctionnement en tant qu'observateur témoin qui prend connaissance et se rend compte, favorise une mise à distance qui aura pour effet un recalage mental facilitant la perception du plan vibratoire provenant de l'être.

                                    La position d'observateur témoin est un outil très efficace d'équilibration dont l'utilité est vite ressentie. La possibilité de ne plus rester piégé dans des niveaux vibratoires parasites lié à une activité mentale chaotique est déterminante dans la recherche d'une orientation vers la conscience. De même, l'entraînement à ressentir les harmoniques de la vibration issue du champ de conscience de notre être incarné, comme la compassion, la bienveillance, la gratitude et bien sûr l'amour, représente un facteur essentiel dans l'orientation du mental vers la conscience..

                                    Cette attitude d'observateur lorsqu'elle s'installe, devient donc un atout majeur, par la capacité de recadrage naturel du fonctionnement mental qu'elle induit.


 

- Le (re)phasage


 

                                     Pour la mettre en phase avec la conscience, il est nécessaire de placer l'activité mentale dans un mode vibratoire directement en harmonique. Les deux approches de cette démarche présentées ici sont la méditation et la contemplation.

                                     La méditation sous ses différentes formes enseignées et pratiquées est reconnue comme une voie d'accès à la conscience car elle permet une réorganisation vibratoire du fonctionnement mental adaptée. La pratique de la méditation : "paix-amour" proposée ici semble particulièrement en accord avec l'esprit des énoncés du changement.

                                     Cette méditation s'effectue au rythme de la respiration en sept étapes :

1- sur l'inspire. : " Amour ... "

Ressentir l'amour contenu dans le champ de conscience de l'air insufflé se reliant au champ de conscience du corps. Il est possible de visualiser la lumière qui en rayonne.

                                                                                                                                                       2- sur l'expire : " Paix ... "

Extérioriser par le souffle la vibration de paix intérieure qui s'est établie. Il est possible de visualiser l'onde de paix qui se propage ainsi à l'infini.

                                                                                                                                                       3- sur l'inspire : " Paix ... " 

Ressentir le retour de la vibration de paix dans l'air inspiré témoignant de la mise en phase entre intérieur et extérieur dans une unité vibratoire. Il est possible de visualiser cette unité.

                                                                                                                                                       4- sur l'expire : " Amour ... "

Extérioriser la vibration de l'amour ressenti dans l'état de paix où se révèle le rayonnement de l'être. Ce rayonnement peut être visualisé comme se propageant à l'infini à partir du cœur.

                                                                                                                                                       5- sur l'inspire : " OM ..."

Ressentir dans le "OM" la mise en phase vibratoire avec la conscience.

                                                                                                                                                       6- sur l'expire : " OM ... "

Ressentir l'unité : être intérieur - conscience.

                                                                                                                                                       7- sur les respirations suivantes :

S'établir dans l'état d'unité offrant l'accès au réel dans le silence du mental ainsi ouvert à la conscience.

                                                                                                                     ______________________

                                                                      

- Il est possible de revenir aux étapes 1 à 4 au sortir de la méditation.

- Il sera utile d'observer, une fois repris le cours des activités quotidiennes, l'impact de la méditation sur la régulation de l'activité mentale et le comportement.

                                                                           

                                                                                   ________________

                      

                                        La contemplation peut être considérée comme une forme de méditation particulière.

                                        C'est la pratique suggérée par les énoncés du changement comme la plus adaptée pour réaliser l'harmonisation mentale favorisant le changement. En effet, elle induit le décentrement par rapport à soi-même et favorise donc la dissolution de l'ego dans l'unité vibratoire ressentie avec l'objet de la contemplation.

                                        Puissant facteur d'éveil, la contemplation relie à ce qui est par delà les réalités perçues.

                                        Elle oriente rapidement le mental sur la stimulation extérieure facilitant ainsi sa décentration et sa réceptivité. Ceci permet au mental de s'ouvrir au ressenti provenant de l'être intérieur relié par la conscience au contemplé.

                                        La communion à ce qui est, qui en résulte, est une source d'enseignement intarissable où seront puisés les outils forgeant des réalités nouvelles en cohérence avec le réel, opérant ainsi le changement.

                                                                                             

                                                                                                                       ___________________                                              


                                                                                                                               Bonne pratique ... !

                                                                                   _______________

                                                                             Pour la pratique : extrait des « petites graines à germer » )


 

- La pratique de la contemplation ouvre grande la porte d'accès à la conscience.


 

- La contemplation ouvre au ressenti ; le ressenti oriente vers l'être ; l'être relie à la conscience.


 

- Contempler n'est pas simplement regarder longuement avec attention et la contemplation ne se limite pas au seul regard.


 

- On peut aussi bien contempler un son, une saveur, par l'odorat ou le toucher.


 

- Bien au delà d'un recentrage sur une expérience sensorielle, la contemplation réside dans la totale présence au ressenti.


 

- La contemplation relève d'une attitude permanente de présence à ce qui est par delà les réalités perçues.


 

- Dans la contemplation, c'est la nature vibratoire de ce qui est que l'on s'attache à recevoir à travers le ressenti.


 

- Dans la contemplation, on cherche à se mettre en phase avec le flux des composantes vibratoires qui nous parviennent.


 

- La contemplation s'établit dans ce lien où s'ouvre la fusion qui engage le dialogue avec ce qui est.


 

- Dans la contemplation, il n'y a plus de distance ni de distinction avec le contemplé.


 

- La contemplation donne l'expérience d'une relation au réel.


 

- Plus que d'en parler, pour comprendre la contemplation, il est de loin préférable de la pratiquer.


 

- La contemplation est une pratique qui devient aisément une attitude intérieure habituelle d'ouverture à ce qui est.


 

- Dans la contemplation se développe le ressenti ; ainsi tout ce qui résulte du ressenti peut ensuite s'épanouir.

 

- Avec la pratique, on se rend compte que contempler n'exige pas obligatoirement de consacrer du temps à cela.


 

- Contempler devient assez rapidement une composante s'intégrant à l'organisation générale du fonctionnement mental.


 

- Ainsi l'activité mentale peut se trouver en permanence reliée à l'être par le ressenti provenant d'une contemplation spontanée.


 

- Ainsi s'effectue la transformation essentielle qui nous permet de renouer avec la conscience et d'initier le changement.


 

- Opérer le changement n'est pas une tâche si complexe.


 

- S'engager sur le chemin qui conduit à l'être suffit pour animer le changement.


 

- Un pas du mental dans la direction de la conscience et le lien se trouve restauré. 


 

- Essayons, ... pour voir ! »


 

                                                                                                                          _____________________________
 


 



 


Date de création : 03/02/2015 @ 22:31
Dernière modification : 08/02/2015 @ 15:15
Catégorie : Conscience pratique
Page lue 603 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


  Menu
à propos des énoncés

Fermer Commentaires

Fermer Conscience pratique

Fermer Trois portes

Fermer Une pensée par jour

Suppléments

Fermer Approfondir

Fermer Documents

Fermer Textes

Fermer Traits d'humour

Fermer anniversaires


Texte à méditer :  

 " Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. "  François Rabelais -Pantagruel-  

  " On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux. "  Antoine de Saint Exupéry -Le Petit Prince -   

" Il faut cultiver notre jardin. "  Voltaire - Candide -   

                       


              - Pour tout message, ou l'organisation d'interventions (gratuites et à la demande) : conférences, pratique, groupes de parole, ... merci d'envoyer vos courriels à l'adresse mail du site :  changement@lilo.org

 

                                                                                                                                                                                               changement.jpg

                                                                                                                                                                                       - site non commercial -

                                                                                                                                                                                                    _______


^ Haut ^